Leadership est un anglicisme qui vient du verbe to lead qui veut dire mener. Il exprime l’autorité qu’exerce une personne ou un groupe de personnes sur un groupe qu’elle ou il représente. Le style de leadership est l’art et la manière d’exercer le leadership.

Q’importe que le chat soit blanc ou noir pourvu qu’il attrape la souris disait Deng Xiaoping en 1962. Qu’importe le style de leadership qui est le vôtre pourvu que vous soyez un bon leader dans votre entreprise. Il y a pourtant un rapport étroit entre la culture de l’entreprise et la manière d’exercer le leadership. Un grand patron dans un cadre donné peut ne pas réussir dans un autre cadre. Les grands patrons, contrairement à ce que pensent les brillants serviteurs de l’Etat, ne sont pas interchangeables. Un énarque ne fait pas toujours et partout un grand patron. Air France semble mieux dirigé par un professionnel du transport aérien que par d’anciens grands commis de l’Etat passés par les cabinets ministériels. Aréva n’est pas sorti grandi après après le passage d’une ancienne conseillère de l’Elysée issue d’un grand Corps de l’Etat.

Une grande variété de facteurs et de styles.

Quelles sont les caractéristiques des leaders, les facteurs de leur réussite? Le monde universitaire a voulu comprendre, pour les répliquer, quelles étaient ces facteurs. Certains auteurs en distinguent 12, et même 24 s’ils étudient les pratiques mondiales, d’autres 4, 5, 6, 8 ou 10. Le facteur dominant donne son nom au style.

Petit échantillonnage des différents facteurs constitutifs des styles:
4 styles: Etude pilotée en 2015 par Valérie Petit à l’Edhec. L’étude distingue le leadership de transformation (focus sur les idées), d’objectif (focus sur les réalisations), d’exemplarité (focus sur les valeurs) et authentique (focus sur les émotions).
5 styles: Les plus connus sont sont ceux de Blake et Mouton en 1964 : autocratique, paternaliste, démocratique, collegial, nonchalant.
6 styles: d’après Goleman, Boyatzis et McKee (Goleman a popularisé le concept de QE, quotient émotionnel, très important en psychologie) : directif, chef de file, visionnaire, collaboratif, participatif et coach. Ces styles, non exclusifs, sont des tendances à associer.
8 styles: d’après Hersey et Blanchard: Directif, délégateur, participatif, consultatif, négociateur, autoritaire, rassembleur et coach.
10 styles: d’après Dan McCarthy, regroupés en 2 familles: Leadership situationnel basé sur la quantité de direction et de support dont les collaborateurs ont besoin avec 4 styles (directif, persuasif, participatif, délégatif) et leadership émotionnel basé sur les compétences en intelligence émotionnelle avec 6 styles (coercitif, autoritaire, rassembleur, démocratique, précurseur, coach).
12 styles: autocratique, démocratique, stratégique, transformationnel, team leadership, multiculturel, facilitateur, laissez-faire, transactionnel, coaching, charismatique, visionnaire.

L’intérêt académique de ces distinctions vous aide à mieux définir les ingrédients de votre style leadership. Un style de leadership est rarement constitué d’un seul facteur même si certains sont dominants. Il privilégie peu l’aspect systémique de la réussite en n’explicitant pas les spécificités culturelles de chaque entreprise. Il n’aide pas à comprendre ce qu’est un bon leader car ce dernier est celui qui, dans un contexte donné, mène son équipe à la victoire et, plus encore, celui qui permet l’épanouissement de son équipe dans la victoire et cela dépend de nombreuses circonstances pas toutes maîtrisables par le leader. Google et Microsoft ont des cultures d’entreprises différentes de même que Renault, Nissan ou Peugeot. Tavares réussit mieux chez Peugeot que chez Renault. Le bon leader est celui qui s’adaptant le mieux aux circonstances conduit ses collaborateurs à donner le meilleur d’eux-mêmes, à se dépasser, pour attraper la souris et atteindre les objectifs.

Comme votre ADN, votre style de leadership est unique car combinaison de multiples facteurs dans des proportions spécifiques. Chaque style entre dans votre cocktail. Associer les 12 notes de la gamme permet les meilleures compositions. C’est votre musique et c’est vous qui la jouez le mieux. Surtout en mode majeur.

Share This