Convergence ou opposition.

Manager et Leader, bien que de consonance anglaise, ont des origines différentes qui expliquent leur opposition ou leur convergence qui sont celles des modèles économiques latins et anglo-saxons.

To manage et management découlent d’un terme français du XV ème siècle, mesnager, signifiant en équitation tenir en main les rênes d’un cheval, provenant lui-même de l’italien maneggiare et du latin manus : la main.
Leader est apparu au XIII ème siècle en Angleterre. L’origine provient du verbe to lead, qui signifie mener.

Ces deux termes sont souvent confondus. Ceci traduit le rapprochement des modèles économiques des deux rives de l’Atlantique. Un manager est désigné par sa hiérarchie, c’est un chef imposé à une équipe. Son rôle est de définir des objectifs et d’organiser le travail afin que ces objectifs soient atteints. Il donne des directives afin que les différentes tâches soient réalisées en respectant le budget et les ressources disponibles. Être un manager dans une entreprise est un statut.

Un leader évolue dans une hiérarchie horizontale. Ses réalisations et ses initiatives ont construit sa notoriété au sein du groupe qui lui donne son pouvoir et lui reconnaît une autorité informelle. Etre leader est une reconnaissance.

Complémentarité: Objectifs et vision.

On peut être à la fois manager et leader comme on peut être manager sans être leader et réciproquement. Les deux talents sont indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise pour organiser efficacement l’activité, et pour motiver les équipes.

Le manager a des objectifs, des employés, il aime l’amélioration, contrôle les risques, administre, gère les affaires courantes, se concentre sur les systèmes et les structures, use du commandement, a une vue à court terme, demande quand et comment, garde un oeil fixé sur les résultats, attribue les tâches, accepte le statut quo, s’appuie sur ses acquis, dirige et fait ce qu’il doit faire.

Le leader a une vision, a des fans, aime le changement, prend des risques, innove, développe les innovations, se concentre sur les hommes, inspire la confiance, a une perspective à long terme, demande quoi et pourquoi, garde un oeil fixé sur l’horizon, crée, voit le potentiel des personnes qui l’entourent, défie le statut quo, aime apprendre, donne des conseils et fait ce qu’il faut faire.

Docteur Jekyll ou Mister Hyde, le manager leader maîtrise l’art de la conciliation des opposés.

Share This