Une étymologie toujours présente.

L’étymologie de Charisme est d’origine grecque : khárisma (de kharis qui signifie grâce) est une faveur gratuitement accordée.
Grâce en hébreu, est employé dans l’Ancien Testament à propos de la faveur donnée par Dieu. Le concept est repris dans la théologie chrétienne. Il signifie alors une faveur, un don, accordé par le Saint-Esprit à un individu ou à un groupe.

Le charisme, dans le langage courant, est la qualité d’une personne ou d’un groupe qui séduit, influence, voire fascine, les autres par ses discours, ses attitudes, son tempérament, ses actions. Une autorité « charismatique » est une façon de diriger les gens en prenant l’ascendant sur eux au moyen de son charisme.

Un concept de la domination.

Pour Max Weber, fondateur de la sociologie, le charisme est « la croyance en la qualité extraordinaire d’un personnage, qui est, doué de forces ou de caractères surnaturels ou surhumains ou tout au moins en dehors de la vie quotidienne, inaccessible au commun des mortels ; ou encore qui est considéré comme envoyé par Dieu ou comme un exemple, et en conséquence considéré comme un « chef ».

Le terme me semble devoir être exclu du champ des ressources humaines. Sa connotation et son étymologie religieuse nous éloignent de l’économie et nous renvoient aux sectes. Les chefs envoyés par Dieu ont perpétré d’immenses massacres au nom du bien public (Hitler Führer, Staline Petit Père du Peuple et Mao Zedong Grand Timonnier ce sont 100 millions de morts à eux trois).

Tyrannie de l’ego.

Vouloir développer son charisme, être un leader charismatique c’est vouloir être adulé par ses collaborateurs et fonder son pouvoir sur la faiblesse psychologique de son public, sur l’immaturité de son équipe, sur la recherche du père, le besoin d’autorité de ses subalternes et le manque de confiance en soi de chaque membre. Le charisme est un outils de manipulation. Un charisme puissant trouble et neutralise le jugement d’autrui. Il est important de le comprendre pour ne pas en être le jouet et la victime.

Le charisme ne doit pas être développé mais combattu. Il est normal d’être inspiré par Jobs, Musk, Gates, Zuckerberg. Travaillons autant qu’eux, persévérons comme eux dans nos projets, soyons congruents comme eux. Nous aussi pouvons devenir inspirants pour autrui. Ne soyons pas dupe du charisme d’autrui.